LE BLOSNE


Station enterrée - Tranchée couverte

Architecte : Isabelle GESLIN

 

"... Pour les émergences de la station... j'ai pensé aux tours alentour et à l'image du métro qui fera prendre de la vitesse à ce quartier : je les ai vues pivoter sur elle-même et s'épanouir..."

Le parti pris architectural s'inspire directement des tours qui forment l'environnement immédiat de la station, mais en les transformant. En effet, le métro représente, pour ce quartier, une impulsion positive, le tournant vers le centre-ville. Le dessin des émergences reprend donc la base carrée des tours et à l'image du métro (souterrain à cet endroit), elles semblent percer le sol pour s'épanouir en corolles. Cet épanouissement est symbolisé par les "pétales" qui sont collés aux parois vitrées de l'ascenseur Sud, alors que côté Nord, l'escalier vient se placer entre eux et l'ascenseur, ce qui permet de créer un espace clos par une verrière.

Les "pétales" du quai direction La Poterie sont évidés afin de maintenir la transparence de la gaine de l'ascenseur et ainsi offrir aux usagers un sentiment accru de sécurité. Ces "pétales" sont en béton poli, la verrière (côté Nord) est en verre agrafé alors que les parois de gaines des ascenseurs sont en verre collé. Les autres matériaux utilisés pour le traitement des émergences sont le granit et l'inox.
Ce parti pris permet d'avoir une station simple et fonctionnelle : co-visibilité des deux
accès aux quais, regroupement des entrées ascenseurs et escaliers pour un même quai.

Ces émergences s'intègrent à un aménagement de surface de type placette publique à échelle humaine sur laquelle se trouve une ligne de points lumineux qui relient les deux accès au métro et qui matérialise sa présence en s'éclairant lorsque le métro fonctionne.

Crédit photos : Michel OGIER - Mars 2002