Sécurité et accessibilité



LA SÉCURITÉ DANS LE MÉTRO

 

Une ambiance claire, calme et sécurisante est obtenue par l'emploi de matériaux sélectionnés pour leur qualité d'aspect (grès cérame, tôle émaillée, verre, inox, etc.) et par l'éclairage naturel du jour, présent dans la plupart des stations. Pas de longs couloirs ou d'escaliers interminables : le plus souvent, on passe directement de la rue à la salle des billets, puis de la salle des billets aux quais.

Les portes palières, placées sur toute la longueur du quai interdisent toute chute sur la voie. En effet, les portes ne s'ouvrent que lorsque la rame est en station, à l'arrêt total et portes ouvertes. Un système de détection empêche la rame de partir si un obstacle bloque une porte.

Tout le réseau du métro est placé sous la surveillance de caméras. Des interphones permettent de communiquer à tout moment avec les agents d'exploitation, qui peuvent intervenir immédiatement.
Les enfants, même non accompagnés, peuvent donc utilisés le métro sans uncun danger. Ces équipements sont spécifiques au VAL et contribuent fortement à donner à l'ensemble du système un très haut niveau de sécurité en évitant des accidents qui fréquemment constatés sur d'autres réseaux.

 

L'ACCESSIBILITÉ POUR TOUS

Transporter sans exclure

L'implantation des stations a été soigneusement étudiée pour que leur repèrage immédiat et les cheminements vers les accès se fassent de manière aisée et en toute sécurit pour tous les usagers. La conception des stations et l'aménagement de leurs abords ont été guidés par les principes de la charte " La Ville de Rennes et l'accessibilité", et conduits dans le respect du "cahier des charges accessibilité des personnes handicapées", ce qui se traduit par une amélioration du confort et de la sécurité pour l'ensemble des usagers. 

De multiples dispositifs destinés à faciliter le confort et le repérage sont alors retenus : pentes réduites, ascenseurs, matériaux adaptés, élimination des obstacles, bandes de repérages, éclairages, etc. La démarche a consisté à penser l'espace pour faciliter au maximum le déplacement, l'orientation et le confort de toute personne, quel que soit son type de handicap et permettre ainsi à tous les usagers un droit égal au transport.

Par exemple, à l'extérieur, des ascenseurs permettent d'accéder directement et sans difficulté aux quais. Dans les stations, le plancher de la rame est exactement au niveau du quai. L'écartement entre les deux ne peut pas excéder 3 centimètres. Ainsi, une personne en fauteuil roulant ou utilisant une poussette d'enfant peut entrer très facilement dans le métro.

Pour les non-voyants, le sol a été traité différemment à certains endoits (à l'approche d'escaliers par exemple) afin de faciliter leur déplacement. Les informations, inscrites également en braille, leur permettent de s'orienter et de choisir, sans intervention extérieure, leur direction. Dans la rame, des aménagements ont également été prévus à leur attention. En témoignent des haut-parleurs qui énoncent distinctement le nom des stations, et les plates-formes qui leur permettent de manœuvrer aisément pour entrer et sortir des voitures.

Les sations sont équipées de bornes d'appel d'urgence et d'une sonorisation permettant d'effectuer des annonces au public. Un réseau de caméras de surveillance permet une visualisation des principales zones publiques.

Les vidéos de la ligne a